Baudrier d’escalade : Notre comparatif pour bien choisir

Que ce soit pour l’escalade en falaise, en salle ou même pour de l’alpinisme, le baudrier est absolument nécessaire : c’est ce qui vous permettra de toujours rester en sécurité, même suspendu dans les airs à plusieurs dizaines de mètres de hauteur.

Bien que le principe du baudrier soit extrêmement simple, les fabricants en ont fabriqué tellement de variantes qu’il est devenu facile de s’y perdre. C’est pourquoi nous vous avons fait une sélection des 3 meilleurs baudriers d’escalade !

Vous trouverez notre avis sur chacun des produits de la sélection, et en bas de page l’explication de nos critères de choix. Bonne lecture !

Baudrier Newdoar Baudrier "Explorer" de Climbing Tech Baudrier "Corax" de Petzl
baudrier d'escalade newdoar baudrier d'escalade Climbing tech Baudrier d'escalade Corax de Petzl
Poids NC 360 g à 375 g 490 g
Nombre de porte-matériel 1 2 4
Type de pontet Pontet simple Pontet simple Pontet double
Rapport qualité-prix
Note globale

Le baudrier Newdoar : Le baudrier réduit à sa plus simple expression.

baudrier pas cher - Newdoar

On peut dire de ce baudrier NewDoar qu’il est épuré ou bien simpliste, en fonction du point de vue. Ce qui est sûr, c’est que ses concepteurs ont tout tablé sur l’efficacité pure, et rien d’autre. Cela fait de ce baudrier un objet fonctionnel, sécurisé et répondant aux normes en vigueur, mais franchement inconfortable si vous comptez passer longtemps suspendu dedans. Il n’a en effet aucun rembourrage, ni aucune commodité pour le rendre plus agréable à porter. Autre détail à noter : il n ‘a qu’un seul porte-matériel, ce qui est peu pratique lorsque vous souhaitez grimper en tête.

  • Points positifs : Très peu cher et répond aux normes de sécurité. Léger.
  • Points négatifs : Inconfortable et n’a qu’un seul porte-matériel.

 

Le baudrier “Explorer” de Climbing Tech: un bon milieu de gamme

Baudrier pour débutant - Climbing Tech

Climbing Tech nous propose ici un baudrier milieu de gamme assez fonctionnel et relativement confortable. Il dispose de rembourrage aux niveau des cuissardes et de la ceinture, ce qui l’alourdit un peu mais le rend bien plus confortable à l’usage. À noter qu’il ne dispose, comme le Newdoar , que d’un pontet simple. C’est aussi valable que les pontets doubles au niveau de la sécurité, mais répartit moins bien les chocs lors d’une chute. Attention donc pour ceux qui ont un dos fragile.

On peut également noter la présence de deux portes matériels, ce qui permet déjà de faire plus de choses qu’avec un seul.

  • Points positifs : Assez peu cher et répond aux normes de sécurité. Plus confortable que le newdoar
  • Points négatifs : Seulement deux porte-matériels et un pontet simple.

 

Le baudrier Petzl “Corax”: Le meilleur baudrier du moment

Baudrier Corax - Petzl

Ce baudrier conçu par Petzl est un excellent choix. Il répond à toutes les exigences que peut avoir un escaladeur, quelque soit son niveau. À la fois léger et confortable, il est agréable à porter, et son pontet double assure une bonne répartition des chocs sur l’ensemble du corps en cas de chute.On peut également noter la présence de deux boucles de réglage au niveau de la ceinture, ce qui permet une plus grande amplitude de réglage. Peu de chance que ce baudrier ne vous aille pas, donc. Et cerise sur le gateau, le baudrier Corax dispose de 4 portes-matériels, le rendant parfaitement utilisable en toute circonstance. Sans aucun doute le meilleur choix de cette sélection.

  • Points positifs : Confortable, léger, grandement ajustable, et avec suffisament de porte matériel pour satisfaire tout le monde. Tout cela avec un excellent rapport qualité-prix. De loin le meilleur de notre sélection!
  • Point négatif : Il faut prendre un peu de temps pour bien l’ajuster à la première utilisation. Mais là on cherche vraiment la petite bête.

 

 

Comment bien choisir son baudrier ?

La taille : Avant toute chose, il est capital de s’assurer que le baudrier que vous allez acheter vous ira. Même si, de manière général, les baudriers peuvent se régler et convenir à tous les profils, certains sont uniquement conçus pour ceux et celles à la taille fine.

La rapidité de régalage : C’est un point assez anecdotique, mais si vous allez très régulièrement grimper il peut être bon de s’assurer que votre baudrier sera facilement réglable. Les boucles Speed Adjust de Black Diamond sont, par exemple, très pratique pour rapidement régler votre baudrier au niveau des cuisses.

Les normes de sécurité : Normalement, aucun souci à se faire de se côté là. Il n’est cependant pas inutile de vérifier que le baudrier qui vous intéresse respecte les normes de sécurité. Tous les baudriers commercialisés doivent avoir la certification CE(?) pour Communauté Européenne. Ce qui signifie qu’ils ont été testé pour s’assurer qu’ils sont suffisamment solide pour l’usage que vous en ferez.

Porte matériel : C’est un point moins anecdotique qu’il n’y paraît. Si vous comptez un jour grimper en tête, mieux vaut vous assurer que votre baudrier a au moins un porte matériel de chaque côté du baudrier. Sans cela, vous serez obligé de changer de main à chaque dégaine, ce qui va rapidement vous épuiser. Et trop peu de porte-matériels est incompatible avec les grandes voies (voies de plus d’une longueur), puisqu’il est nécessaire dans ces cas là d’apporter beaucoup de matos.

Pontet double ou Pontet Simple ? En terme de sécurité, les deux systèmes sont équivalents, puisque tous les baudriers commercialisés doivent répondre à des normes très strictes. La différence se jouera d’avantage en cas de chute. En tombant dans un baudrier à pontet simple, toute l’énergie du choc va être distribué sur la ceinture, c’est-à-dire sur votre dos. Rien de dramatique, mais ça peut devenir douloureux à la longue, et c’est déconseillé si vous avez un dos fragile. Le baudrier à pontet double, lui, va répartir le choc sur la ceinture et les cuissardes, diminuant grandement la force que va subir votre dos.

 

Le point sur le confort

La fonction principale d’un harnais d’escalade est de vous attraper lorsque vous tombez et de vous maintenir en sécurité contre la falaise lorsque vous en avez besoin. Ils sont tous capable de le faire, et il n’y a pas lieu de s’inquiéter de la sécurité que vous fournit votre baudrier, si il est utilisée correctement, lors de l’escalade. D’un autre côté, le confort d’utilisation d’un harnais pendant que vous êtes suspendus varie considérablement. Nous allons vous faire part d’une simple vérité quand il s’agit de s’accrocher à un harnais d’escalade : ce n’est pas confortable. Bien que cette vérité ne vous apparaisse peut-être pas lorsque vous vous frayez un chemin dans une ascension sportive abrupte, quiconque a passé une heure ou deux dans un relais suspendu en attendant que son partenaire termine sa longueur peut témoigner du grand inconfort d’être suspendu dans un harnais pendant un long moment.

Les baudriers d’escalade s’enroulent autour de la taille, du bas du dos et de l’arrière des cuisses, ce qui est nécessaire pour la sécurité. Mais le fait est que ces parties de votre corps ne sont pas conçues pour supporter directement le poids pendant de longues périodes de temps, et la pression exercée sur elles devient inconfortable ou même douloureuse assez rapidement. Bien que chaque harnais utilise une stratégie différente pour diffuser ou rembourrer contre la charge, aucun d’entre eux ne se rapproche de la sensation de s’asseoir dans une chaise ou sur le canapé. Il vaudrait peut-être mieux considérer cette mesure comme le moindre inconfort d’utilisation, plutôt que comme le “confort d’utilisation”.

Cet inconfort d’utilisation, donc, dépendra surtout de deux critères : la conception du baudrier et son rembourrage. Si le baudrier a un pontet simple, il sera bien plus inconfortable que s’il a un pontet double, pour les raisons évoqués plus haut. Quand au rembourrage, je pense qu’il est inutile d’explique pourquoi il est important pour le confort d’utilisation d’un baudrier.

Dans notre sélection, c’est clairement le Corax de Petzl qui est le plus confortable, suivi par le baudrier de Climbing Tech. Quand au Newdoar, on voit du premier coup d’oeil que le confort était le cadet des soucis de ceux qui l’ont conçu.

En résumé : Quel est le meilleur baudrier?

Le baudrier Newdoar est extrêmement simple, mais fonctionnel. il conviendra bien à ceux et celles qui ne veulent aller escalader qu’une fois par an et en salle.

Le baudrier Climbing Tech affiche un rapport qualité-prix correcte, ainsi que des performances qui conviendront aux débutants. Parfait pour ceux qui veulent aller grimper de temps en temps dans une SAE (Structure Artificiel d’Escalade).

Enfin, le modèle Corax de Petzl conviendra parfaitement à tous les types de grimpe et à tous les grimpeurs, et ceci peu importe leur tour de taille.